Ce qu'il faut retenir sur l'assurance responsabilité civile professionnelle

Vous êtes chef d'entreprise, employé ou salarié. Vous devez être exposé à d'énormes risques dans l'exercice de votre profession. Alors pour faire face à ces risques, il urge de souscrire à une assurance. En particulier, l'assurance responsabilité civile professionnelle dénommée RC professionnelle occupe une bonne place. Le présent article vous servira de guide à cet effet. Alors on fait le point ici.

L'assurance RC professionnelle : comment y souscrire ?

Lorsqu'on parle d'assurance RC professionnelle, il s'agit de la garantie au tiers que les dommages causés par l'assuré seront couverts. Autrement dit, tout dommage causé par le professionnel (l'assuré) à autrui sera supporté par son assureur. Et ceci s'étend dans l'exercice de sa profession. Visitez https://www.criteres-assurance.com/  pour avoir toutes les connaissances liés à l'assurance RC.

Notons par ailleurs que l'assurance responsabilité civile professionnelle offre beaucoup de garanties à ses souscripteurs. Ainsi, la garantie RC professionnelle peut couvrir  :

  • une erreur chirurgicale du professionnel survenue lors d'une opération.
  • un diagnostic technique erroné qui a été réalisé par un courtier immobilier.
  • un dégât causé par un entrepreneur à un bâtiment voisin.
  • Etc

Il faut également noter que l'assurance responsabilité civile professionnelle est utile dans tout domaine d'activité professionnelle. Toutefois, l'assurance responsabilité civile professionnelle ne couvre pas tous les risques.

Quelles sont les limites de la garantie RC professionnelle ?

En dépit de ces garanties certaines qu'offre l'assurance RC professionnelle, il faut aussi signaler qu'elle ne prend pas en compte certains risques. Il existe des exceptions dont il faut connaître avant d'y souscrire. Il s'agit par exemple d'un dommage causé qui est lié à une insuffisance de qualification du professionnel. Il en est de même pour un préjudice causé qui va à l'encontre d'une interdiction dans le corps du métier. À titre d'exemple, un professionnel ne peut pas compter sur l'assurance RC professionnelle en cas de retard notoire dans la livraison d'un travail. Enfin, le professionnel ou l'assuré doit alors se conformer aux règles régissant sa profession.